Artboard 12
Céramiste

Réjean Peytavin

Tradūcĕre. Trans-dūcō. Mener à travers. Transporter d’une langue à une autre. Traduire… Remonter aux racines latines de ce verbe évoque son principe de glissement d’un état à un autre, le besoin de garder son intégrité tout en modifiant sa forme. Au terme du processus, le résultat ne présente à priori plus de similitude avec la représentation d’origine. Et pourtant, la signification reste inchangée, ou presque.

Pour sa série d’œuvres Traduslation, Réjean Peytavin emprunte à ce procédé cet effet de glissement d’un signifiant à un autre, d’un langage plastique à un autre. Son référent est une série de céramiques observées dans divers musées pour lesquelles l’intérêt de l’artiste s’est manifesté de la façon la plus subjective qui soit. Rapport de forme, couleur interpellante, origine intrigante, usage quelconque… Aucune explication objective éclaire le dialogue établi entre Réjean Peytavin et les céramiques sélectionnées. Seul un lien invisible établi entre l’artiste et le pouvoir d’évocation de ces pièces fait force de sélection.